Accès direct au contenu

Accès extranet : mot de passe oublié


Vous êtes ici : Site des trophées > Editions 2009-2014 > Lauréats 2011

MPO Energy  : du disque CD à la cellule photovoltaïque

MPO Energy
Depuis sa création en 1957, MPO a connu plus d’un rebond, du 45 tous en vinyle au CD blue-ray en passant par la musique en ligne. Avec le photovoltaïque, le groupe mayennais se lance un nouveau défi aussi inattendu qu’audacieux. Plus précisément, c’est la production de cellules, sous la marque MPO Solo, que MPO démarre. Ces éléments sont destinés à être enchâssées, par des intégrateurs clients, dans des panneaux solaires.

Une telle production met en œuvre des savoir-faire bien maîtrisés par MPO comme le dépôt de couches sous vide, la métallisation par sérigraphie ou la transitique, c’est-à-dire la manipulation de pièces à grande vitesse. « Ces process sont inspirés de ceux du disque, même si les machines sont distinctes », explique Loïc de Poix, le PDG de MPO.

Cette diversification, l’entreprise l’a initiée dans le cadre du consortium PV20 visant à fonder une filière solaire intégrée 100 % française, du lingot de silicium au panneau solaire. Après une phase de R&D, qui a mobilisé 24,5 M€ avec l’appui d’Oséo, MPO est vite passé au stade industriel avec une première ligne pilote d’une capacité annuelle de 30 mégawatts.

45 M€ d’investissements

Pour s’imposer, les cellules MPO Solo visent un rendement élevé, de l’ordre de 19 % (électricité fournie/énergie reçue). La technologie de silicium polycristallin sera prochainement supplantée par un monocristallin, plus efficace encore. Plusieurs fabricants de modules français et espagnols ont déjà adopté le produit. MPO Energy, filiale du groupe portant l’activité photovoltaïque, envisage de passer début 2013 à de vraies cadences industrielles avec une seconde ligne complète de 70 MW à Villaines-la-Juhel. Une seconde ligne, doublant ces capacités, devrait suivre six à dix mois après.

A terme, 230 emplois sont prévus sur le site. Certes, le montage financier de cette première phase, représentant 45 M€ d’investissements, reste à finaliser. MPO Energy a déjà levé 4 M€ et obtenu 12 M€ au titre des aides à la réindustrialisation. Pour convaincre les investisseurs, l’entreprise promet 30 M€ de ventes dès 2013, le triple l’année suivante puis 150 M€ en 2015. Le photovoltaïque aurait alors dépassé le chiffre d’affaires du disque au sein du groupe.

Emmanuel Guimard – Nov. 2011
Ce qui a séduit le jury :
  • Savoir-faire. Transfert d’un savoir-faire issu de l’industrie du disque.
  • Enjeux. Un grand projet de R&D public-privé et un enjeu industriel national sur un produit massivement importé, de Chine principalement.
  • Emplois. Un industriel mayennais, parmi les leaders mondial du disque, va mobiliser 45 M€ d’investissements. A la clé : près de 230 emplois à Villaines-la-Juhel.
Repères :
  • Siège : Averton (53)
  • Activité : fabrication de disques optiques (CD, DVD, blue-ray), imprimerie, packaging et logistique associés au disque.
  • Chiffre d’affaires : 120 M€ en 2010
  • Effectifs : 1 300 salariés
  • Dirigeants : Loïc de Poix, PDG, Jean-François Perrin, directeur général

Société publique régionale des Pays de la Loire

FaceBook Twitter